Aujourd’hui, j’écoute le final épique de Meneghini Callas, acte un, dans la version de Mexico de 1949 dans Aida, il me semblait que la note aiguë se prolongeait, dominant à la fois le chœur et l’orchestre, « ça n’a jamais fini » et je me suis souvenu d’une rumeur à propos de la taille de la Divina.
Sur la photo, elle apparaît gigantesque et impérieuse, mais seulement 4 ans plus tard, elle serait devenue éthérée dans La Traviata et fine comme un gressin : elle avait pris l’évanescente Hepburn comme modèle de style et de beauté !
On disait que pour perdre énormément de poids, la soprano avait ingéré le ténia, qui à mon époque (appelé ténia bao), était aussi connu pour ses plaisanteries ; celui de l’œuf dur et du pain : un classique.
Ma tante, aux boucles blondes, est morte à l’âge de trois ans, disait-on, des vers…
Je sais qu’en Chine, il y a un demi-siècle, il y avait des infections par des vers qui touchaient près d’un quart de la population…

On parle beaucoup de virus et moins de bactéries que l’on traite avec des antibiotiques, mais on ne parle plus des vers et je me demande ce qui leur est arrivé, notamment le ténia responsable de graves problèmes.
« Parfois, elle doit manger même la nuit, car le ver l’empêche de dormir si elle a faim. »
Ma mère m’a parlé, quand j’étais petite, d’une de ses connaissances qui avait été infectée.
Je l’imaginais comme un long serpent avec des yeux…
Une salutation
Kinzica

de Kinzica

La réponse du Dr. Andrea Ghiselli

Il est peu probable qu’il ait volontairement ingéré un ténia mais il s’agit probablement d’une des grandes légendes liées aux mythes, comme le fut Callas. Il a perdu près de 40 kilos, c’est probablement la seule chose certaine, mais comment on ne le sait pas. Les autres mythes sont des injections fantômes dans la thyroïde ou, peut-être plus plausible, un régime strict à base de viande et de légumes.
L’amélioration des conditions d’hygiène et le recours à la cuisine ont considérablement réduit les infections parasitaires, qui restent cependant une cause importante d’infections d’origine alimentaire.

A lire également