Les cicatrices sont zones sensibles, souvent parce qu’ils sont encore en train de cicatriser, ou parce que la peau est plus blanche et plus sensible et donc plus vulnérable aux rayons du soleil. Il est préférable d’éviter d’exposer les cicatrices récentes aux rayons et de les protéger adéquatement. La crème solaire à appliquer dépend du stade de la cicatrice.

Les principaux risques d’exposer une cicatrice au soleil

Les conséquences du soleil sur une cicatrice dépendent de son « âge ». Les dermatologues estiment qu’un la cicatrice évolue pendant environ deux ans, le temps pendant lequel la peau retrouve son équilibre. Les six premiers mois, la cicatrice prend d’abord un aspect rouge, puis rose. A cette période, le soleil peut avoir un effet irréversible: la cicatrice peut bronzer et conserver une pigmentation plus foncée. Ce risque est plus fréquent chez les personnes à la peau foncée, dont les cicatrices qui ont été exposées au soleil sont généralement plus visibles et persistantes. Même pendant les premiers mois, à chaque exposition, les rayons solaires peuvent réactiver l’inflammation de la peau, avec un risque accru de difficulté à cicatriser et/ou d’apparition d’une cicatrice hypertrophique: la cicatrice commence à s’épaissir, à prendre du relief et à se durcir. En plus d’être disgracieuse, une cicatrice hypertrophique peut aussi être gênante à montrer si elle se situe au-dessus d’une articulation.

Après environ six mois, la cicatrice devient blanche. Même dans cette phase, la peau reste plus fine et plus fragile. Vous risquez de brûler plus rapidement sous l’influence des rayons UV, qui peuvent provoquer des brûlures plus graves et plus douloureuses.

Cicatrices superficielles, piqûres de moustiques, égratignures, marques d’acné, ne sont pas à négliger : exposées au soleil, elles risquent elles aussi de laisser une marque sombre due à l’hyperpigmentation.

Comment protéger efficacement une cicatrice du soleil

Tant que la cicatrice est rouge ou rose, généralement dans les six premiers moistoute exposition au soleil est strictement interdite. La seule solution est de couvrir la zone avec habits ou un pansement si la cicatrice n’est pas très étendue.

Après six moislorsque la cicatrice prend l’aspect blanc, il est indispensable de la protéger avec une crème solaire facteur élevé (SPF 50+) et éviter l’exposition aux heures centrales de la journée, entre 12h00 et 15h00, lorsque le rayonnement UV est le plus fort. L’idéal serait d’éviter toute exposition pendant les deux premières années, c’est à dire pendant toute la période d’évolution de la cicatrice et quand on commence à exposer une cicatrice au soleil, il faut le faire très progressivement.

Il existe des sticks solaires très pratiques que l’on peut appliquer sur la cicatrice et opter pour un spray plus léger sur le reste du corps.

Après 2 ans ou lorsque la peau a terminé son processus de cicatrisation, elle est encore fragilisée même lorsque la cicatrice prend son aspect blanc définitif. Il doit donc toujours être protégé par un indice de protection solaire 50+.

Comment remédier à l’hyperpigmentation si la cicatrice a été exposée

Les traitements à base de crèmes dépigmentantes sont peu efficaces contre l’hyperpigmentation. Il y a plusieurs onguents pour réduire les cicatrices, telles que celles basées sur silicones. En cas d’exposition au soleil, il est toujours préférable d’appliquer un écran solaire le matin, avant de s’exposer au soleil, et la crème à base de silicone le soir. De plus, une cicatrice encore en cours de traitement doit également être protégée par un vêtement ou un pansement. Une autre astuce consiste à hydrater régulièrement la cicatrice sans oublier de la protéger du soleil, et d’être patient : si une cicatrice ne disparaît jamais complètement, le temps peut l’estomper. Et comme l’a écrit Shakespeare « Il rit des cicatrices, celui qui n’a jamais eu de blessure ».

A lire également