BTS Diététique intensif – session de janvier

Vous souhaitez commencer sans attendre votre BTS Diététique ? Eurêka Formation ouvre une session intensive dès janvier.

● Vous souhaitez devenir diététicien(ne), mais vous n’avez pas été sélectionné(e) par Parcours Sup ?

● Vous avez commencé un cursus universitaire, une formation initiale mais cela ne vous correspond pas et souhaitez vous réorienter vers un BTS Diététique ?

● Les conditions sanitaires ou un autre évènement vous ont amené à réfléchir à votre évolution professionnelle et votre reconversion passe par un BTS Diététique ?

Comment postuler ? 

1) Remplissez et envoyez le formulaire de candidature en ligne.

2) En cas de réponse positive, un entretien téléphonique ou Skype est programmé (le résultat est connu à la fin de l’entretien).

3) Si la décision est favorable, nous vous envoyons un contrat de formation à nous retourner afin de finaliser votre inscription.

Déroulement de la formation 

Première année : de Janvier à Août 2021 
● 23 semaines de cours du 04 janvier au 26 juin 2021
● 6 semaines de stages en restauration collective du 28 juin au 06 août 2021

Deuxième année : de septembre 2021 à juin 2022
● 22 semaines de cours
● 14 semaines de stages (optionnel + hospitaliers)

Contenu de la formation

Matière1re année2e année
Biochimie4h2h
Physiologie5h3h
Microbiologie2h
Économie – gestion4h4h
Nutrition – alimentation6h2h
Activités technologiques de l’alimentation4h4h
Sciences humaines4h2h
Physiopathologie6h
Diététique thérapeutique6h
TOTAL HEBDOMADAIRE27h31h

Examen

EpreuveCoefficientDurée
Physiologie – Biochimie23h
Physiopathologie de la diététique34h
Connaissance des aliments24h
Économie – gestion23h
Présentation et soutenance3Oral
Étude de cas concrets2,53,5h
Techniques culinaires2,53h

Coût de la formation

1re année : 3000 €

2e année : 3950 €

Le métier de diététicien(ne)

Le diététicien(ne) a un champ de compétence très large, il peut selon les cas avoir un rôle préventif, informatif ou curatif mais qui vise toujours à préserver la santé en respectant le plaisir gastronomique.

Il veille notamment au respect et l’application des règles d’hygiène, à l’élaboration équilibrée des menus et régimes et à la qualité des aliments entrant dans une préparation. Le métier requiert non seulement des connaissances sur les aliments mais aussi sur les sciences médicales (biologie, biochimie, physiologie, pathologie) et sciences humaines (psychologie, pédagogie). Il s’exerce en centre hospitalier, en cabinet libéral, en restauration collective,…